A Paul Coste, à sa famille, à ses compagnons de lutte, à ses amis

vendredi 29 janvier 2010
par  PCF Drôme

Il n’était pas écrit que : la libération de la France accomplie, la république rétablie, le programme politique économique et social du CNR lancé et admis, Paul reste toujours mobilisé jusqu’à ses derniers jours.

Il aurait pu, comme quelques uns, se contenter de recevoir, à chaque commémoration, les hommages unanimes qui consacrent et conduisent à une notabilité définitive. Bref, faire fructifier cet engagement, après tout, les années passées dans la résistance dépassent largement les contributions citoyennes de la grande majorité des Français de sa génération. Cela lui aurait évité bien des soucis et parfois des coups.

Il aurait pu, et cela peut remplir une vie, car ce n’est pas une mince affaire, se consacrer à la vie familiale et professionnelle, après tout, enseigner à l’école publique et laïque, c’est déjà un acte fort de citoyenneté… Et être bon père, grand père et bon époux ce n’est pas si facile.

Eh bien non ! Paul a choisi d’y ajouter l’engagement permanent :
instituteur, il se préoccupe des enfants en difficulté, ceux qu’on appelait les inadaptés, et qu’il accueille dans la classe de perf de l’école de la rue Chrétien pendant des années, suscitant l’admiration des nouveaux venus comme nous l’a rappelé notre ami, Marcel Magnon. Un peu plus tard, ce sera l’entrée au CMPP, toujours au service de l’enfance en difficulté. Chacun se souvient de sa patience, de son dévouement.

Engagement à l’intérieur des institutions mais aussi à l’extérieur, il est resté syndiqué toute sa vie, exerçant de temps à autres, les mandats qu’on lui confiait, contestant les revendications nationales qu’il trouvait trop modérées, recherchant avec d’autres en permanence, l’exigence, l’unité et l’action. Lorsque la FEN éclata, retraité depuis longtemps, il n’hésita pas à rejoindre les plus déterminés dans la nouvelle fédération syndicale unitaire (FSU). C’est à cette époque d’ailleurs, que je l’ai rencontré puis, par hasard, nous sommes devenus voisins et la proximité politique nous a encore plus rapprochés.

Paul venu d’une famille socialiste, est devenu dès son retour du maquis, adhérent et militant du Parti Communiste Français. Il l’est resté jusqu’au bout et nous nous sommes encore vus, voici quelques jours, pour une tâche pratique.

Militant acquis à la cause, sans sectarisme, lucide sur les erreurs et les bêtises commises, ouvert sur les recherches de nouvelles voies, pour faire vivre « l’utopie ». Tolérant pour les autres opinions pourvu qu’elles restent dans le cadre républicain et laïque.

Mais pour son passage dans le siècle, il se serait contenté de l’application du programme du Conseil national de la Résistance, dont il déplorait l’abandon progressif, ce qui suscitait chez lui indignation et mobilisation.

Devant la difficulté, on connait sa formule : « eh bien mon vieux, ça ne va pas être facile, mais on n’a pas le choix, faut continuer ! »

Effectivement, pas facile l’engagement de Paul car il a pris du temps à sa famille, même si je l’ai vu à plusieurs reprises pratiquer l’art d’être grand-père avec sa petite fille et ses copines. Pas facile l’engagement de Paul, ferme mais toujours souriant et pour les plus jeunes, déterminant.

Paul, te voilà au bout de la route, mais aie confiance, les graines que tu as semées germeront. Le temps des cerises ne manquera pas d’arriver, pour peu qu’on s’y emploie comme toi.

Paul merci de ton exemple. Nous tâcherons d’en être dignes.

Bob FARESSE - Secrétaire de la section du PCF de Montélimar


Brèves

28 septembre 2019 - GUERRE COMMERCIALE

Le protectionnisme pourrait provoquer une récession mondiale, a estimé vendredi à la tribune de (...)

16 mai 2019 - Le peuple Brésilien relève la tête

Le président facho Jair Bolsonaro a traité avec mépris les manifestants qui ont envahi les rues du (...)

26 janvier 2019 - L’Allemagne écolo ?

L’Allemagne s’achemine vers un arrêt de l’exploitation du charbon pour sa production d’électricité (...)

11 janvier 2019 - LABAUME est remplacé par nomination

Les lecteurs du Dauphiné auront appris, hier 10 janvier, que Patrick Labaune n’est plus (...)

6 janvier 2019 - Favorables au retour de l’ISF

Plus des deux tiers (77%) des Français sont favorables au rétablissement de l’impôt de la (...)

28 décembre 2018 - ESPOIR pour MUMIA ?

Lire l’HUMA ici

19 décembre 2018 - TROP CON ?

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée
« Nous avons insuffisamment expliqué ce (...)

18 novembre 2018 - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)