Construire une alternative vraiment de gauche

vendredi 10 juin 2011

La délégation drômoise composée de Chantal, Annie, Jean Jacques, Pascal, Guillaume, Robert et Jean Marc a participé activement à la conférence nationale le week-end dernier.

Bataille politique, campagne contre la vie chère, adhésions, défense du journal l’Humanité, travail en ruche pour un partage d’expériences, soirée témoignage et solidarité …..avec une militante Tunisienne de la démocratie et des droits des migrants, une autre militante féministe et progressiste Egyptienne, un écrivain, intellectuel de renom, démocrate Syrien, un responsable international des travailleurs du Brésil et enfin une militante de l’Union générale des étudiants palestiniens, que d’émotion et une super oovation pour saluer leur courage militant.

En commençant pas déposer au ministère des Finances, devant les bureaux de Christine Lagarde à Bercy, plus de 25000 pétitions recueillies sur les marchés et les entreprises. La délégation, dont j’étais partie prenante, était conduite par Pierre LAURENT et Marie-George BUFFET.

En s’engageant dans cette campagne pour faire « front uni contre la vie chère », les communistes entendent bien placer la question sociale au cœur des échéances de 2012 avec une exigence forte pour l’augmentation des salaires et des retraites, le blocage des prix et des loyers, la taxation des profits ...

Comme par échos, les délégués ont exprimé leur ambition avec les acteurs du mouvement sociale de faire gagner la gauche en 2012, par une victoire capable de chasser durablement la droite et l’extrême droite et de porter haut et fort un projet politique clairement ancré à gauche qui sortira notre peuple de la crise économique, écologique et sociale dans laquelle la droite avec violence se fait un matelas en or.

Pour cela, les communistes ont adopté une résolution, à une très large majorité, une résolution ambitieuse et offensive avec la volonté d’aboutir à des candidatures communes Front de Gauche pour les législatives et un candidat commun pour la présidentielle, portant le Programme Populaire à Partager à la auteur des défis et des enjeux posés à notre société.
La volonté de lier la campagne de la présidentielle et des législatives a été fortement appréciée.

Après un débat sans tabous, les délégués ont adopté un bulletin de vote faisant apparaître 3 candidats pour porter la campagne présidentielle, dont une candidature proposée par la Conférence nationale *

C’est maintenant à chaque communiste de se prononcer en connaissance de cause ( accord pour les législatives, Programme Populaire à Partager intitulé « ce que nous voulons ») de trancher par un acte démocratique.
Ce vote important dans un contexte politique et social marqué par la crise, pour donner l’espoir dans la construction d’un mobilisation et d’une véritable alternative est à la portée et dans les mains de chaque communistes.

Annie MAZET, Secrétaire départementale du PCF Drôme

* La conférence nationale s’est prononcée pour un accord global dans lequel JL Mélanchon représenterait le Front de Gauche à la présidentielle et les candidats du PCF couvriraient 80% sur les législatives. Le programme populaire à partager serait l’ambition commune de tous les candidats