FRONT NATIONAL : DÉCRYPTAGE
Un argumentaire en 8 points

mardi 24 janvier 2012
par  PCF Drôme

POINT 5 - QUELQUES POINTS DU PROGRAMME DU FN

J comme justice et sécurité

La politique du Front national, en matière de maintien de l’ordre public et de justice est exclusivement répressive et n’aborde ni la prévention, ni la réinsertion. Faisant le lien avec ses orientations en matière d’immigration, le programme du FN prévoit le rétablissement de la double peine. Par ailleurs, Marine Le Pen est partisane du rétablissement de la peine de mort.

Plus aucune aide sociale ne serait versée aux récidivistes délinquants ou aux criminels justiciables d’une peine d’un an ou plus. Ils ne pourraient plus prétendre à l’obtention d’un logement social. Ces mesures scandaleuses sont une autre forme de double peine qui ne s’appliquerait plus seulement aux justiciables, mais également à leurs familles. Conjoint-e-s et enfants seraient également condamné-e-s.

C’est complètement injuste et aggraverait la situation de familles déjà en grande difficulté.

Pour le Front de gauche, la lutte pour la sécurité doit s’appuyer sur la prévention, la dissuasion et la sanction. Les dispositifs de loi anti-jeunes qui pénalisent les familles seront abrogés. La baisse des effectifs dans la police et la justice sera stoppée et des recrutements engagés. Un vaste plan d’humanisation de l’univers carcéral sera mis en œuvre.

L comme logement

Le programme présidentiel de Marine Le Pen indique que les logement sociaux devraient être très prioritairement réservés aux Français. Par ailleurs, la loi SRU devrait être révisée : l’objectif ne serait pas de construire davantage de logement sociaux mais d’attribuer les logements selon les critères du FN. Nulle part dans ce programme n’est mentionnée la question de la hausse des loyers.

Les propositions du Front de gauche sont tout autres. Un plan d’urgence de construction de 200 000 logements sociaux par an et pendant 5 ans. Les loyers seront bloqués.

R comme retraites

Pour financer le système de retraites, Marine Le Pen compte sur le retour du plein emploi et une « politique nataliste volontariste, plutôt qu’une immigration coûteuse. La solidarité entre les générations suppose de nouvelles générations nombreuses qui feront la force de la France ». Elle ne souhaite pas l’abrogation des réformes successives du système de retraites.

De son côté, le Front de gauche est pour le retour au droit à la retraite à 60 ans, à taux plein, avec 37 ans et demi de cotisations. Le financement sera assuré notamment par une cotisation nouvelle sur les revenus financiers des entreprises.

S comme santé

Hormis des propos creux, le programme de Marine Le Pen en matière de santé s’attarde longuement sur la priorité qui doit être donnée aux Français en s’attaquant à la protection des immigrés (délai de carence d’un an, suppression de l’aide médicale d’État).

La lutte contre la fraude sera également une priorité. On note toutefois que si le FN parle de la fraude par les usagers, d’usurpation de droits par des immigrés en situation irrégulière – ce qui est impossible dans la réalité et relève du fantasme –, nulle part il n’est fait mention de la fraude des entreprises qui représente pourtant 80 % de la fraude totale.

Le PCF et le Front de gauche proposent au contraire de rétablir le remboursement intégral à 100 % des dépenses de santé couvertes par la Sécurité sociale. Le financement de la protection sociale à partir des cotisations sur les salaires se fera avec une contribution sur les revenus financiers des entreprises, des banques et des assurances.

S comme salaires

Marine Le Pen ne propose rien dans son programme…