Plaçons le débat au bon niveau 
pour être présents aux « RDV de l’Histoire »

vendredi 3 février 2012
par  BERTHIER Gilbert

L’élection présidentielle, la plus importante de la 5 ème République, déplace malheureusement le débat sur la personnalité des candidats. A t’il , a t’elle le profil pour la fonction présidentielle ? On imagine le poids des préjugés dans la détermination des électeurs.

Cela favorise le bipartisme en ne retenant que les candidats sélectionnés, crédibles et compatibles avec les exigences du système. Il faut déplorer le rôle des médias faiseurs d’opinion, ces nouveaux chiens de garde de l’ordre établi.

Le programme du Front de Gauche propose de sortir de cette oligarchie pour donner la parole au peuple, en définissant les contours d’une 6 ème République

L’appauvrissement du choix des électeurs, des électrices a l’avantage pour les puissants de contourner le débat de fond sur la nature de la crise et bien évidemment, sur les réponses alternatives.

Ainsi N. Sarkosy peut affirmer tranquillement que nos difficultés résident dans le coût excessif du travail. Rien sur le manque de recherche et de développement, rien sur la formation des salariés, rien sur les droits des travailleurs écartés des décisions.

En faisant l’effort de placer le débat au niveau de l’analyse de la crise du système, nous nous donnons une chance d’être présents aux « RDV de l’Histoire ». Chaque crise majeure engendre des événements lourds de conséquences, organisant durablement le futur.

Faire cet effort inscrit la démarche du Front de Gauche dans une perspective historique. Cela donne du sens à la candidature de Jean-Luc Mélenchon, candidature au cœur des enjeux et des solutions. Nous nous dégageons ainsi du vote utile à courte vue pour placer L’Humain d’abord contre la domination du monde de la finance.

Place au peuple. Prenez le pouvoir ... Le peuple est sollicité à jouer un rôle majeur.

Notre peuple peut et doit devenir acteur, en pesant sur les rapports de force, d’abord pour renvoyer Sarkosy chez ses amis les riches, et surtout pour assurer une victoire solide et durable de la gauche le 6 mai et ensuite aux législatives avec un fort groupe FdG.

Le prochain meeting de Lyon, mardi 7 février, connait une préparation dynamique avec 5 autocars réservés pour la Drôme. Cela témoigne d’une grande volonté militante. Cela va donner du courage et mettre en confiance.

Gilbert BERTHIER
Membre de la direction départementale du PCF Drôme