La multinationale Grifols veut rémunérer les donneurs de Sang
Surfer sur la misère, détruire l’Ethique !

vendredi 1er juin 2012
par  Jean Pierre BASSET

Des domaines de la santé sont quasiment inconnus du public. C’est le cas du système transfusionnel et des "Médicaments Dérivés du Sang", les MDS.

Or des batailles de requins s’y déroulent car les découvertes et des pratiques médicales nouvelles ouvrent d’immenses possibilités de soins pour des pathologies graves, souvent invalidantes et des "maladies rares". Donc des "marchés" s’offrent aux multinationales spécialisées dans le commerce de produits d’origine humaine.

Dans ce contexte le 18 Avril dernier Victor Grifols, PDG de la multinationale espagnole du même nom a demandé que les donneurs de sang soient rémunérés.

Une précédente demande avait été formulée, en France, par une autre multinationale, Octapharma, le 27/6/2008. Et le 3 novembre 2011, les autorités sanitaires françaises avaient décidé d’acheter une spécialité, le "Plasma Thérapeutique" à Octapharma, au détriment du service public, l’EFS. Projet mis en échec par l’action des donneurs de sang.

Grifols justifie sa démarche par la situation économique catastrophique de l’Espagne et demande que "le gouvernement permette de payer les donneurs de sang pour que les chômeurs obtiennent des revenus".

En novembre 2010, dans un rapport sur "l’autosuffisance en produits sanguins", l’IGAS soulignait page 30 "la récession en cours soutient l’offre indemnisée aux USA". En prélevant deux fois par semaine, à 20 dollars la poche, les plus miséreux, les marginaux, les sociétés établies aux USA fournissent 70% de la production mondiale de plasma.

Or Grifols s’est implanté" aux USA, y est devenu 3ème multinationale mondiale en achetant la société Télécris, en 2010, pour trois milliards d’Euros (en pleine crise) et y a investi depuis 456 millions d’Euros dans 147 centres de collecte de plasma.

La demande de Grifols s’inscrit dans la bataille des multinationales qui veulent la fin du système - hors commerce, sans profit- qu’a inventé la France pour maitriser totalement les "marchés". Et la France est le plus visé de tous parce que solvable grâce à la Sécu et l’Hospitalisation publique.

Pour donner un ordre de grandeur, 500 000 malades/an en moyenne bénéficient de MDS en France et par exemple le traitement d’une maladie rare le "Déficit alfa 1 antitrypsine" coûte 1000 euros par semaine par malade.

La demande de Grifols est inacceptable. De plus le système éthique français prouve son efficacité en étant autosuffisant. L’année 2011 s’est même terminée avec un excédent de 70 000 litres de plasma.

Les nouvelles autorités françaises issues des deux échéances électorales devront se pencher rapidement sur toutes les données de ce domaine de la santé publique car la situation du LFB, établissement public qui produit les Médicaments Dérivés est préoccupante.

Il est confronté d’un côté à la concurrence des multinationales qui ont accès, sans contrôle de l’AFSSaPS [1] , au " marché" des hôpitaux en cassant -pour un temps- les prix.
De l’autre côté, la "suspicion de Creutzfed Jacob sporadique", que seule la France déclare, oblige le LFB à détruire des lots de médicaments à un million d’euros le lot.
Pour résoudre ce dernier problème il faudra que la ministre de la santé use de son autorité pour obliger l’INVS, la DGS, l’ANSM, l’EFS et le LFB à se mettre ensemble autour d’une table pour s’aligner sur la pratique des autres pays européens, ce que n’a jamais voulu faire le précédent gouvernement.

Jean Pierre Basset
Président de l’UD Drôme des associations de Donneurs de Sang


[1désormais remplacée par l’ANSM Agence Nationale de Sécurité des Médicaments


Brèves

28 septembre 2019 - GUERRE COMMERCIALE

Le protectionnisme pourrait provoquer une récession mondiale, a estimé vendredi à la tribune de (...)

16 mai 2019 - Le peuple Brésilien relève la tête

Le président facho Jair Bolsonaro a traité avec mépris les manifestants qui ont envahi les rues du (...)

26 janvier 2019 - L’Allemagne écolo ?

L’Allemagne s’achemine vers un arrêt de l’exploitation du charbon pour sa production d’électricité (...)

11 janvier 2019 - LABAUME est remplacé par nomination

Les lecteurs du Dauphiné auront appris, hier 10 janvier, que Patrick Labaune n’est plus (...)

6 janvier 2019 - Favorables au retour de l’ISF

Plus des deux tiers (77%) des Français sont favorables au rétablissement de l’impôt de la (...)

28 décembre 2018 - ESPOIR pour MUMIA ?

Lire l’HUMA ici

19 décembre 2018 - TROP CON ?

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée
« Nous avons insuffisamment expliqué ce (...)

18 novembre 2018 - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)