UNE JEUNESSE AVERTIE, FORTE ET COMBATIVE POUR UN AVENIR MEILLEUR !

mercredi 12 juin 2013
par  PCF Drôme

De nombreux jeunes sont venus renforcer les rangs du parti communiste durant ces dernières années. Comme moi, beaucoup furent séduits par la magnifique campagne menée par le Front de Gauche lors de la dernière présidentielle. D’autres ont connu le parti au travers de la Fête de l’Humanité et se sont ensuite emparés de la chose politique. Tous ont entrepris cette démarche dans un seul but : celui d’incarner la force vive d’un réel changement social pour enfin sortir de la précarité généralisée. 

Le positionnement de notre parti, ainsi que les actions et combats menés vont dans le bon sens. Cette démarche doit être encouragée et soutenue par le plus de jeunes possible. Il faut qu’ils nous rejoignent afin de mettre en place une politique pensée par eux et faite pour eux. Cette politique, porteuse d’espoir, dynamique, combative doit permettre d’ouvrir de nouvelles pistes et d’envisager des améliorations réelles dans leur vie quotidienne. 

Notre parti est une force qui se doit d’intégrer sa jeunesse et lui faire confiance. Le Parti communiste, afin de pouvoir parler à l’ensemble du peuple et surtout être entendu, doit représenter et incarner la population dans toutes ses composantes et sa diversité. La Fédération drômoise l’a bien compris. Elle a élu un Secrétaire fédéral qui vient d’avoir cinquante ans tout dernièrement, trois membres du Comité Départemental ont moins de 30 ans et 5 moins de 45 ans. 

L’exécutif du CD a décidé la mise en place d’une Commission jeunesse, ce qui est un signe fort et intelligent car c’est en intégrant des jeunes au sein de chaque instance décisionnelle qu’ils se sentiront investis et dépositaires de responsabilités. Ainsi ils pourront mettre toute leur énergie, motivation, connaissances et compétences à disposition du parti. A mon sens, pour que cela puisse réussir, il conviendrait que les plus anciens accompagnent les jeunes nouveaux. De plus, il est important que ces derniers participent à des événements importants dans la vie du parti (Congrès, comités, manifestations, fêtes) ainsi qu’à des sessions de formation sur certaines thématiques (économie, élections, social, militantisme par exemple).
Cette Commission jeunesse pleinement autonome, en réfléchissant et travaillant avec la JC (Jeunesse communiste), doit être force de proposition afin de porter au plus grand nombre la parole communiste car être aux côtés de la jeunesse de notre département est une priorité, une urgence. C’est pourquoi le 17 mai dernier s’est réunie à la Fédération PCF de la Drôme la Commission jeunesse. Pour cette première réunion nous avons décidé d’un programme ainsi que d’un plan d’actions et d’initiatives.

Tout d’abord il est apparu primordial d’établir un diagnostic sur la jeunesse drômoise afin de mieux l’appréhender et ainsi connaître ses attentes, ses besoins en matière d’éducation, d’emploi, de santé ou de loisirs. Afin de réaliser cette présentation, il convient d’effectuer des recherches sur internet et de s’informer auprès des camarades ressources en la matière. Tous ceux souhaitant contribuer à étoffer l’analyse et apporter leurs remarques seront les bienvenus.

Lors de cette réunion s’est dégagée l’idée qu’afin de toucher les jeunes il fallait concentrer nos actions autour de deux moments importants pour le parti : La fête des Allos et la Fête de L’Huma. 
C’est lors de réunions populaires et conviviales comme celles-ci que l’on doit pourvoir attirer l’attention des jeunes sur notre parti ainsi que sur nos propositions. 

La société actuelle ne laisse que peu de place aux jeunes. Sans faire de jeunisme exacerbé, il est patent de constater les nombreuses préoccupations qui sont les leurs : difficultés d’accès à la culture, à un emploi et donc forcément à un logement, précarité dans de nombreux domaines. Ceci forme le terreau d’un certain fatalisme pouvant conduire malheureusement à terme vers la voie de l’abstention ou de l’extrême droite. Cela résulte aussi dans l’incapacité qu’éprouvent beaucoup de jeunes à se projeter dans l’avenir.

Certains ne connaissent pas ou peu les solutions qui sont les nôtres. Ceux qui les connaissent sont pour la plupart d’accords avec nous mais très peu franchissent le pas de l’engagement personnel, du militantisme. Pour essayer de changer cela nous devons tenter de rassembler et mobiliser autour de nous afin que l’on œuvre tous ensemble, jeunes et moins jeunes dans la solidarité et la convivialité pour de meilleurs lendemains.

◼ Rémy GARNIER


Brèves

18 novembre - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)

14 novembre - Le gouvernement cubain a annoncé ...

Le gouvernement cubain a annoncé mercredi qu’il retirait ses médecins du Brésil, après les menaces (...)

10 octobre - Le pape FRANCOIS en tonton fligueur du droit des femmes à l’IVG

Interrompre une grossesse, c’est comme éliminer quelqu’un. Est-il juste d’avoir recours à un tueur (...)

29 août - Nicolas Hulot ne croit plus à la fable écolo de Macron

Lire ICI

10 juillet - Tsipras ou not Tsipras ?

Mélenchon : "Tsipras est l’une des figures les plus minables de la vie politique européenne" (...)

13 juin - Le naufrage de l’Europe forteresse

Edito de l’HUMA du 13 mai . Lire ici

12 juin - Réfugiés / Aquarius

Réfugiés/Aquarius : "Face à la dérive italienne, l’UE au pied du mur" (Ian Brossat - PCF)
Par la (...)

9 juin - ITALIE de tous les dangers

lire ici

27 mai - 3 mois de plus pour SALAH HAMOURI ?

lire ici

22 mai - Budget WAUQUIEZ retoqué

Le tribunal administratif de Lyon a annulé une délibération d’avril 2016, qui allouait notamment (...)

19 mai - JF TEALDI sur le service public de TV

Pour faire 3 heures de diffusion en direct sur le mariage d’un sous prince d’Angleterre, le (...)

16 mai - La fille du minstre Ambroise CROIZAT est décédée

Liliane Caillaud-Croizat est décédée. Jeune enfant pendant l’Occupation et la répression des (...)