BARJAC

jeudi 11 février 2016
par  PCF Drôme

L’appel au rassemblement de Barjac est une réponse au délibéré du tribunal administratif de Pontoise (janvier 2016) qui annule l’abrogation du permis de Montélimar détenu par Total.
Total a modifié ses déclarations techniques en précisant qu’elle n’utiliserait pas la fracturation hydraulique, seule technique actuellement apte à explorer et exploiter les hydrocarbures de roches-mères.

Il est impossible de dissocier l’aspect gaz de schiste de l’ensemble des questions énergétiques. Cela prend alors sa place dans une réflexion sur la planification écologique et l’évolution du mix énergétique pour notre pays, pour l’Europe et pour l’ensemble de la planète.

Le réchauffement climatique rend urgente, sinon prioritaire la réduction de l’utilisation des énergies fossiles et dans le même temps le droit à l’énergie pour tous. Il s ’agit donc bien de construire une approche raisonnée, qui remette en cause fondamentalement les conditions actuelles (capitalistes) de ces activités. Quelles que soient les sources d’énergie, tant que le critère de développement sera la rentabilité à court terme, on ira dans le mur.

La condition sine qua non d’une transition énergétique est un effort massif de recherche devant être mené dans toutes les directions.

Or, sur ce plan, nous en sommes au même niveau qu’en 1980 !

Françoise SZYNKMANN