Mariton... Figure de proue du marketing politique !

jeudi 10 mars 2016
par  PCF Drôme

Les stratégies sur la Drôme des élus de droite, d’extrême droite, et du Parti socialiste surfent sur les peurs pour décourager les électeurs.

Lors de nos rencontres sur les marchés, nombre de gens qui soutiennent les initiatives du Parti communiste sur les différentes batailles (Projet de loi El Khomri par exemple) ne sont pas toujours volontaires à l’idée que leurs noms apparaissent sur une pétition.
A Crest, la police municipale veille, les caméras surveillent…

Le débat démocratique est sur la place publique mais les sbires de Mariton s’emploient à étouffer toute idée de perspectives et de projets politiques. Ils sont payés pour ça !

Mr le député-maire Hervé Mariton use de ses pouvoirs, par voie de presse, et par tout moyen à sa convenance pour que ses administrés s’inscrivent dans la pensée unique, celle de sa personne.
Le voilà en ville ou à la campagne accompagné de son staff pour parader, soigner son image et faire du « blablabla » sur le dos des gens qui souffrent. C’est le roi de la pirouette au service exclusif d’une ambition démesurée.

Ce comportement n’a qu’un seul but : contenir tout mouvement de contestation, provoquer pour faire taire et s’opposer avec mépris à toute idée de progrès : mobilisations pour la poste, ligne de Die- ligne de vie, Pôle emploi...

Il ne renie d’ailleurs plus ses sympathies avec le FN dont il encourage les reports de voix et fait l’impasse sur une véritable politique de développement économique du pays.

Quatre mandats sur Crest pour un énarque dont seul le clientélisme lui permet d’exister, c’est trop.
Pourtant, il faudra bien qu’il rende des comptes et se conforme aux dispositions légales sur le cumul des mandats.

Franck FAYARD