Jusqu’au 11 juin sans ne rien céder sur le fond !

mardi 30 mai 2017
par  PCF Drôme

La campagne des législatives est dans sa phase optimale. Chaque candidat y va de ses déclarations, toutes les plus prometteuses les unes que les autres. Mais sur le comment faire et sur le comment on finance, là , c’est plus compliqué, c’est surtout beaucoup moins net et précis.

Pour les uns, on pourra faire mieux tout en continuant à réduire les dépenses publiques. Cela fait 30 ans que l’on nous rabâche la même chose… et on connaît le résultat (services publics cassés, emplois détruits, FN en hausse…).
Pour les autres, il s’agirait d’une sorte de tour de passe-passe fiscal et on aurait trouvé ainsi remède à tous nos maux.
Or, la situation est beaucoup plus complexe et surtout beaucoup plus exigeante en terme de contenus politiques et de moyens à mobiliser pour faire vivre ces contenus (BCE, politique du crédit, pôle public bancaire, fonds régionaux pour l’emploi et la formation soutenant le projet de sécurité d’emploi et de formation, réforme fiscale, relance massive des services publics, renouveau industriel soucieux des hommes et de leur environnement, autre agriculture…). Voilà ce que portent les candidats PCF/FDG de la Drôme. Voilà la cohérence et l’ambition de transformation radicale qu’ils proposent.

Et cela, ils l’articulent à l’action immédiate contre les ordonnances Macron de réforme du Code du travail. Cet été ne sera pas le temps d’une nouvelle casse du Code du travail. Le PCF et ses candidats-es appellent tout de suite à l’action et à la mobilisation contre cette nouvelle attaque.
Contre le référendum d’entreprise à l’initiative des employeurs, contre le plafonnement des dommages et intérêts versés aux Prud’hommes lors des licenciements, contre un nouveau contournement des garanties salariales, les candidats-es PCF/FDG opposent :
- Un grand service public de l’emploi et de la formation pour sécuriser les parcours professionnels
- De nouveaux pouvoirs d’intervention et de décision des salariés dans la gestion des entreprises
- La création de fonds régionaux pour l’emploi et la formation adossés à un fonds national intégré dans un pôle public bancaire, pour favoriser les investissements créateurs d’emplois, de formation et respectueux de l’environnement.
Voilà pourquoi, il faut que chaque communiste, chaque ami-e, chaque compagnon de route portent haut et fort dans les 12 derniers jours de campagne les candidats-es PCF/FDG et leur programme.

Selon leurs résultats et le nombre d’entre eux que nous ferons élire, Macron et consorts ne pourront pas mener la même politique.

Jean-Marc DURAND


Brèves

28 septembre - GUERRE COMMERCIALE

Le protectionnisme pourrait provoquer une récession mondiale, a estimé vendredi à la tribune de (...)

16 mai - Le peuple Brésilien relève la tête

Le président facho Jair Bolsonaro a traité avec mépris les manifestants qui ont envahi les rues du (...)

26 janvier - L’Allemagne écolo ?

L’Allemagne s’achemine vers un arrêt de l’exploitation du charbon pour sa production d’électricité (...)

11 janvier - LABAUME est remplacé par nomination

Les lecteurs du Dauphiné auront appris, hier 10 janvier, que Patrick Labaune n’est plus (...)

6 janvier - Favorables au retour de l’ISF

Plus des deux tiers (77%) des Français sont favorables au rétablissement de l’impôt de la (...)

28 décembre 2018 - ESPOIR pour MUMIA ?

Lire l’HUMA ici

19 décembre 2018 - TROP CON ?

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée
« Nous avons insuffisamment expliqué ce (...)

18 novembre 2018 - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)