Communiqué de presse de USR CGT de la Drôme Usagers , Retraités , population tous concerné.e.s !

jeudi 25 janvier 2018
par  PCF Drôme

L’USR CGT se félicite de l’appel unitaire des principales fédérations des services publics et de la santé et des organismes sociaux (CGT, CFTC, FO, UNSA, CFDT), de l’appel à la grève nationale et à la mobilisation le 30 janvier dans les EPHAD et appelle au rassemblement devant le conseil départemental de la Drôme à Valence à 14 h.
Les personnels des EHPAD, privés et publics, sont à bout de souffle. (article du Dauphiné Libéré du 7 janvier, sur le vécu d’une infirmière ).
Elles et ils ont décidé de se mobiliser.
Leur objectif : obtenir des conditions de travail décentes pour dispenser des soins efficients aux personnes accueillies.
Les retraités se joignent à leur mouvement.
Le pourcentage des personnes âgées accueillies en établissement est faible. Mais toutes et tous sont préoccupés par l’idée de devoir, dans un futur que chacune et chacun espère le plus lointain possible, être obligés d’avoir recours à un hébergement en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes).
Il faut le dire, le contexte actuel des conditions d’hébergement sont loin d’encourager et de rassurer.

Depuis de nombreuses années, les responsables politiques sont interpellés sur ces questions sans effets.
Les améliorations sont inexistantes et aujourd’hui les situations s’aggravent compte tenu des dernières mesures budgétaires prises qui diminuent les moyens financiers des établissements.
Dans les établissements privés, les grands groupes sont de plus en plus avides de faire des bénéfices et de les redistribuer à leurs actionnaires et ne s’inquiètent guère de la qualité des conditions de travail des personnels et des services rendus.
Dans les établissements publics, la réduction des politiques publiques impacte directement les moyens de fonctionnement.
Mais partout, dans le privé, comme dans le public, les effectifs des personnels médicaux, des soignants, des médicaux-techniques, des administratifs et des techniques sont bien en deçà de ce qui est nécessaire pour fonctionner 7 jours sur 7 et 365 jours par an…
Une moyenne de 0,6 agent, voire 0,38 dans la région au lieu de 1 agent pour 1 résident (en Allemagne la norme est de 1,20 pour 1).
Les places, les structures et les équipements adaptés font défaut.
Les démarches de prévention pour regagner de l’autonomie ou limiter la perte sont impossibles à réaliser.
Les coûts laissés à la charge des résidents et de leurs héritiers sont totalement prohibitifs pour des prestations le plus souvent très moyennes voire inacceptables et inhumaines.
Ce qu’il reste chaque mois au résident et son conjoint pour vivre est en dessous des besoins les plus élémentaires...
Nous avons droit à la qualité des prestations.

Les résidents, les familles, les retraité.e.s exigent, à domicile comme en établissement que se mettent en place des accueils et des accompagnements personnalisés.
Parce que nous sommes toutes et tous différents, il faut dépasser les standards, les "procédures" systématiques, les soins "à la chaîne".
Les demandes, les attentes, les besoins (y compris fondamentaux) exprimés par les résidents ou leurs familles doivent faire l’objet d’attentions et de démarches individuelles.
Nous sommes tous concernés.
Usagers, retraités, résidents nous avons des revendications à faire entendre :
Des créations de places en EHPAD en relation avec l’évolution de la démographie et de la demande ( il manquerait 1000 places dans notre département ), car le maintien à domicile a ses limites...
Des structures publiques adaptées, dotées d’équipements performants,
Des effectifs qualifiés, bénéficiant de formations permanentes, correctement rémunérés, et en nombre suffisant.
Pour l’USR CGT 26
Michel CASTEL


Brèves

28 septembre - GUERRE COMMERCIALE

Le protectionnisme pourrait provoquer une récession mondiale, a estimé vendredi à la tribune de (...)

16 mai - Le peuple Brésilien relève la tête

Le président facho Jair Bolsonaro a traité avec mépris les manifestants qui ont envahi les rues du (...)

26 janvier - L’Allemagne écolo ?

L’Allemagne s’achemine vers un arrêt de l’exploitation du charbon pour sa production d’électricité (...)

11 janvier - LABAUME est remplacé par nomination

Les lecteurs du Dauphiné auront appris, hier 10 janvier, que Patrick Labaune n’est plus (...)

6 janvier - Favorables au retour de l’ISF

Plus des deux tiers (77%) des Français sont favorables au rétablissement de l’impôt de la (...)

28 décembre 2018 - ESPOIR pour MUMIA ?

Lire l’HUMA ici

19 décembre 2018 - TROP CON ?

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée
« Nous avons insuffisamment expliqué ce (...)

18 novembre 2018 - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)