SOIREE EUROPE organisée par le PCF DROME : INITIATIVE REUSSIE

mercredi 21 mars 2018
par  PCF Drôme

Vendredi 16 mars, la Fédération du PCF Drôme organisait en direction de ses adhérents une soirée de débat/formation sur l’Europe et la traduction des enjeux européens dans la vie quotidienne de chacun-e. 
Deux raisons à cela :

  • La préparation du congrès du PCF de novembre prochain qui traitera de cette question.
  • La future échéance électorale de 2019 qui verra se réélire les députés européens. Qui dit élections, dit campagne électorale et donc contenu de cette campagne.

Aujourd’hui, l’Union Européenne cristallise de nombreux mécontentements et de multiples frustrations populaires. Elle apparaît comme une institution au-dessus des pouvoirs nationaux.
Pourtant ce sont les représentants des nations européennes (Président de la république, 1er Ministres) qui dans les faits décident à Bruxelles de la politique européenne, ces derniers utilisant l’échelon européen pour faire passer leurs options les plus ultra-libérales. Mais la conséquence est un large rejet de cette Europe avec de lourdes tendances à des dérives d’extrêmes droite ou aux relents de national populisme.

Or aujourd’hui, l’interdépendance du développement des peuples est une réalité de plus en plus criante et le développement des solidarités, des coopérations est une nécessité.
L’Europe peut et doit jouer ce rôle sur la base d’une union librement choisie des nations.
Construire cette autre Europe pose la question des objectifs politiques à se fixer pour les prochaines élections mais aussi à plus long terme. Ces objectifs doivent être accompagnés des moyens pour les atteindre et de la démarche à promouvoir en ce sens.

A 15 jours d’une réunion du Conseil National du PCF qui abordera ces questions, Francis Wurtz député européen honoraire, ex président du groupe GUE au parlement européen introduisait les débats autour de la question « Quelle Europe et pour qui ? ».
A la lumière des luttes en cours sur les services publics (SNCF, Fonction Publique) et de son expérience d’élu européen, l’orateur a exposé une stratégie claire visant à changer en profondeur l’Europe sans céder aux sirènes du fédéralisme ni à celles d’un repli populiste et nationaliste aux ravages certains. 

Les représentants-es de chaque section présente ont pu faire part de leur avis, de leurs interrogations dans un aller/retour constructif avec la tribune.
L’ensemble des présents s’accordant à dire que cette initiative était réussie s’est retrouvé ensuite autour d’un repas fraternel à la Fédération.

Jean-Marc DURAND


Brèves

28 septembre - GUERRE COMMERCIALE

Le protectionnisme pourrait provoquer une récession mondiale, a estimé vendredi à la tribune de (...)

16 mai - Le peuple Brésilien relève la tête

Le président facho Jair Bolsonaro a traité avec mépris les manifestants qui ont envahi les rues du (...)

26 janvier - L’Allemagne écolo ?

L’Allemagne s’achemine vers un arrêt de l’exploitation du charbon pour sa production d’électricité (...)

11 janvier - LABAUME est remplacé par nomination

Les lecteurs du Dauphiné auront appris, hier 10 janvier, que Patrick Labaune n’est plus (...)

6 janvier - Favorables au retour de l’ISF

Plus des deux tiers (77%) des Français sont favorables au rétablissement de l’impôt de la (...)

28 décembre 2018 - ESPOIR pour MUMIA ?

Lire l’HUMA ici

19 décembre 2018 - TROP CON ?

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée
« Nous avons insuffisamment expliqué ce (...)

18 novembre 2018 - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)