SÉCURITÉ SOCIALE EN PÉRIL !

mercredi 16 octobre 2019
par  PCF Drôme

La section du PCF de Portes-lès-Valence organise un grand débat public

SANTÉ
SÉCURITÉ SOCIALE EN PÉRIL !

JEUDI 24 OCTOBRE à 18 H 30
Salle Georges Brassens
avec
Daniel BLACHE
Représentant confédéral de la CGT du secteur protection sociale

La protection sociale issue de Conseil National de la Résistance en 1945, sous l’égide d’Ambroise Croizat, ministre communiste du travail, est de plus en plus attaquée. Après la casse du Code du Travail, le gouvernement Macron s’en prend à la sécu et à notre système de santé fondé sur la solidarité.

Pourquoi l’hôpital public aujourd’hui en souffrance est-il géré comme une entreprise qui doit être « rentable » ce qui conduit à des suppressions de lits comme à l’hôpital de Valence ?

Pourquoi les services des urgences sont-ils aujourd’hui saturés avec un personnel soignant à bout de souffle ?

Pourquoi notre pays subit il la désertification médicale qui oblige de nombreux médecins libéraux à refuser de nouveaux patients comme à Portes-lès-Valence ?

  • Pourquoi de nombreux médicaments ne sont-ils plus remboursés ?
  • Pourquoi de plus en plus de dépassements d’honoraires au bénéfice du privé ?
  • Pourquoi le régime de retraite par répartition est-il menacé par la retraite par « points » sans aucune garantie sur la durée d’activité et le montant de la retraite ?
  • Pourquoi, face au scandale des conditions de séjour et de travail dans les EHPAD, le gouvernement se révèle t’il incapable d’apporter une réponse efficace à cet enjeu de société majeur ?

Toutes ces questions, vous vous les posez. C’est le résultat d’une politique qui veut faire de la santé une marchandise. Depuis 2 ans, le bilan d’Agnès Buzyn est catastrophique.

Sur ces questions, le Parti communiste a des propositions et les met en débat. Jamais les premiers de cordée n’ont été aussi bien servis ! L’argent existe pour répondre à vos besoins.

Ensemble, nous devons reprendre le pouvoir sur notre santé.
Patients-es, usagers, personnel soignant, nous pouvons faire entendre :

Notre santé n’est pas à vendre !