C’est tous ensemble qu’il faut lutter ! C’est tous ensemble qu’on va gagner !

mardi 21 janvier 2020
par  PCF Drôme

Les manipulations, les tours de passe-passe, l’enfumage voulus par le Gouvernement n’y peuvent rien. Les manifestants restent déterminés à obtenir le retrait du projet de retraites.
Contrairement aux affirmations des médias, le front syndical n’est ni rompu, ni fissuré, puisque les confédérations CFDT et UNSA n’ont jamais appelé à aucune action commune avec l’intersyndicale FSU-CGT-FO-Solidaires. Elles n’ont jamais été à leurs côtés. En revanche les cheminots continuent le combat dans l’unité.
Personne n’est dupe du numéro d’hypocrites auquel se livrent de pitoyables acteurs : certains veulent faire croire qu’en ne manifestant pas, qu’en ne participant à aucune action commune, ils auraient obtenu, par leur seule force de persuasion, la suppression de l’âge pivot. D’autres, après avoir réintroduit opportunément un âge pivot dans le projet, se félicitent d’un compromis acquis d’avance et se gargarisent de « justice sociale », « d’équité ». Rajoutons les "idiots utiles" de la Macronie : ces députés-transfuges qui ont rejoint LaRem ("La République qui Ment") et qui s’agitent au sein de l’improbable "aile gauche" du Mouvement, tout aussi introuvable que la cinquième patte du mouton.
Tous ces manipulateurs, tous ces enfumeurs voudraient faire croire qu’il n’y a plus de raisons de faire grève. Ils nous prennent pour des imbéciles : toutes les raisons de combattre la retraite par points perdurent.
Mensonge sur la disparition de l’âge pivot : la suspension est provisoire entre 2020 et 2027. Pour qu’il disparaisse, la Conférence de financement doit trouver un accord. Mais à quelles conditions ! Le délai est de trois mois. Il faut respecter deux conditions : ni baisse des pensions, ni hausse des cotisations, ce qui ne laisse plus guère d’autre solution que de retarder l’âge de départ. En cas d’échec, le Gouvernement se réserve le droit de rétablir l’âge pivot en usant des ordonnances. Bel exemple de démocratie ! Ce Gouvernement est décidément trop généreux !
Mensonge dans les médias complaisants : ils oublient que le futur système par points, prévu en 2027, instaurera "un âge d’équilibre" : bref, un âge pivot dissimulé sous un autre nom et tout départ anticipé impliquera une décote. Par ailleurs, avec la limitation des retraites à 14% du PIB, aucune garantie ne peut être donnée quant à la valeur du point, quant au niveau des pensions, notamment celle des femmes. La prise en compte de la pénibilité est toujours remise à plus tard !
Rien n’a donc changé : sur le fond, l’âge pivot et le système par points sont maintenus. Nous n’en voulons pas ! Nous voulons l’amélioration du système actuel ; nous savons qu’il est possible de le financer avec une réelle volonté politique. Grévistes, manifestants, travailleurs, chômeurs, retraités sont dans le sens de l’Histoire des luttes : celui des jours heureux !

JL MOLLARD, militant syndical