La colère des robes noires

mardi 21 janvier 2020
par  PCF Drôme

Du jamais vu ! Tous les barreaux en grève ! Le Conseil National des Barreaux prônant la grève et la participation aux manifestations intersyndicales !
Sous couvert d’universalité, de simplification et d’équité, le projet de réforme des retraites pour les avocats va se traduire par :
une explosion des cotisations pour les avocats au détriment du justiciable

Aujourd’hui le taux de cotisation actuel est de 14 %. Demain, avec la réforme, pour les revenus annuels jusqu’à 40 000 €, le taux global s’élèvera à 28,12 %, mais il ne sera plus que de 12,94 % pour les revenus supérieurs compris entre 40 000€ et 120000€ par an. Où est la prétendue équité ?
Quand on sait que le revenu médian de la profession d’avocat est de 43 000 €, on constate que le projet de réforme des retraites engendra une nette augmentation des cotisations pour les cabinets aux revenus les plus modestes.
Ainsi les cotisations de la moitié des avocats aux revenus les plus faibles va être multiplié par deux.
Les plus impactés seront ceux qui par leur engagement ou nécessité œuvrent dans les contentieux de l’aide juridictionnelle, des commissions d’office, des gardes à vue, ceux qui défendent les particuliers, les travailleurs, les étrangers, les locataires, les classes moyennes…
Cette réforme entraînera la disparition des cabinets qui ont les revenus les plus faibles et assurent tous les services à la justice sollicitée auprès des avocats.

Un système moins solidaire

Le régime de retraite des avocats organise une solidarité professionnelle : dans le régime de base ceux qui disposent de faibles revenus ont les mêmes droits à la retraite que les revenus les plus élevés. Tout avocat ayant cotisé le nombre de trimestres requis à une retraite minimale de 1416 €. Avec la réforme ce minimum prévu est de 1000 €. Et c’est ainsi le seul régime de base qui assure une égalité femme/homme.

Une retraite qui ne garantit pas un niveau de pension, mais une baisse déjà prévisible de 2150 € par an par avocat

Avec le projet de réforme, la pension retraite sera calculée à partir de la valeur du point laquelle variera puisqu’elle n’est ni fixe ni garantie dans le temps. La valeur du point variera en fonction de la démographie, la croissance économique et d’obscurs critères qu’il suffira d’inventer le moment venu.
L’objectif est donc de créer de l’insécurité qui amène chacun à se tourner vers les compléments de retraite individuelle via l’immobilier ou la capitalisation.

Le combat des avocats n’est pas corporatiste

La caisse de retraite des avocats est autonome, elle ne coûte rien à l’État, elle est excédentaire (2 milliards de réserves) ! L’âge de la retraite des avocats varie entre 60 et 62 ans et on compte 4,3 avocats actifs pour 1 retraité.
Cette caisse participe à la solidarité nationale : chaque année, la profession d’avocat reverse 80 millions d’euros, soit 1350 € par avocat en abondant les régimes en déséquilibre.
Les rencontres avec la ministre de la justice qui persiste dans son projet et ose proposer aux avocats d’utiliser les fonds propres de la caisse autonome pour compenser les baisses de pension !!!!. reflète son mépris à l’égard de la profession.
Jamais gouvernement n’aura été aussi arrogant, insolent, méprisant

Le Conseil National des Barreaux, vendredi dernier vient de voter à l’unanimité le renouvellement de la grève pour la semaine qui suit.
Et à Valence, après la grève totale des audiences décidées depuis le 6 janvier 2020, un blocage d’audience, une occupation du hall du Palais avec chant de circonstance, intervention à chaque audience pour exposer les motifs de la grève, robes pendues dans le grand escalier du palais intervention sur les marches du palais avec exposé à la presse. Lundi 20 janvier a eu lieu la rentrée solennelle qui s’est déroulée sans port de la robe tenue sur le bras et intervention du Bâtonnier.

Anne Marie GOUX


Brèves

28 septembre 2019 - GUERRE COMMERCIALE

Le protectionnisme pourrait provoquer une récession mondiale, a estimé vendredi à la tribune de (...)

16 mai 2019 - Le peuple Brésilien relève la tête

Le président facho Jair Bolsonaro a traité avec mépris les manifestants qui ont envahi les rues du (...)

26 janvier 2019 - L’Allemagne écolo ?

L’Allemagne s’achemine vers un arrêt de l’exploitation du charbon pour sa production d’électricité (...)

11 janvier 2019 - LABAUME est remplacé par nomination

Les lecteurs du Dauphiné auront appris, hier 10 janvier, que Patrick Labaune n’est plus (...)

6 janvier 2019 - Favorables au retour de l’ISF

Plus des deux tiers (77%) des Français sont favorables au rétablissement de l’impôt de la (...)

28 décembre 2018 - ESPOIR pour MUMIA ?

Lire l’HUMA ici

19 décembre 2018 - TROP CON ?

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée
« Nous avons insuffisamment expliqué ce (...)

18 novembre 2018 - Déclaration de l’AFPS

L’adoption de la loi sur "l’État-nation du peuple juif", l’accentuation de la colonisation, de la (...)